Le blog de Léa...

Notre traversée de l'Angola

 

Tout d’abord, je vais vous raconter notre traversée de l’Angola. Là-bas, il y a deux villes que nous avons visitées : Lobito puis Lubango. A Lobito, nous avions un contact : George Campos, un ami de Rui. Nous avons dormi dans un espace pour réparer les camions.

Avec Goca, le propriétaire du garage, nous avons visité deux petits villages nommés : Cavimbi et Baya Farta, sur la côte. Au retour, il drachait et à un moment donné, nous avons glissé mais heureusement, Goca a rattrapé la jeep. Bref, que de l’aventure !

Puis, à Lubango, nous n’avions pas de contact et il n’y avait pas de camping. Donc, nous sommes allés nous renseigner et ils nous ont emmenés au poste de police et nous ont proposé d’aller dormir chez le chef de la police. Mais il n’était pas là et ils ont dit qu’on allait aller chez un ami du chef.

L’ami s’appelait Muhammed. Il était très sympa et il nous a fait visiter plein de choses : une chute d’eau, un point de vue et la Serra da Leba… Après ces beaux jours passés avec lui, nous avons passé la frontière d’Angola en Namibie.

Voilà, j’en ai fini pour l’Angola. Prochain épisode : la Namibie !!

Léa

 

Après l'océan, les parcs ...

 

Nous avons embarqué sur le Grande Cameroon le mercredi 28 Mars après avoir attendu toute une nuit dans le port en dormant dans le camion. Vers 11 heures, en entrant par la rampe du bateau, nous avons été accueillis par Alem, un Philippin membre de l’équipage qui nous a demandé nos passeports. Il nous a donné des badges pour confirmer que nous étions les 6 passages. Après Marco et Giovanni nous a accompagnés pour nous montrer nos cabines. Pour monter, nous avons pris un ascenseur parce que les cabines étaient au 11ieme étage ! Quand nous sommes arrivés à notre étage, ils nous ont montré nos cabines. J’étais éblouie !

En réalité, nous disposions de 3 cabines de 2 lits chacune. Mais, comme nous voulions dormir tous ensemble (les enfants), la troisième cabine n'a pas été utilisée.

La cuisine était délicieuse. J'ai particulièrement apprécié les pâtes au pesto (le cuistot faisait ses pâtes lui-même), les pizzas et les pâtes à la sauce blanche et jambon. L'équipage était très sympathique. Je les en remercie tous. A Pâques, le commandant nous a offert des oeufs en chocolat. Et d'autres membres de l'équipage nous ont offert des cadeaux.

Arrivés à Luanda, nous avons pris la direction du Sud pour rejoindre le parc de Kissama. Ce matin, à 7 heures, nous sommes partis en jeep en safari dans le parc. Le premier animal que j'ai vu était une gazelle. En rejoignant le camp avec notre camion, j'ai aperçu 3 gnous. La piste était très mauvaise: nous nous sommes embourbés plusieurs fois. Nous avons essayé de voir des girafes mais, malheureusement, nous ne les avons pas vues, par contre, après de nombreuses recherches, nous avons vu, de loi, 2 éléphants. Impressionnant!

Je pense très fort à tout le monde en Belgique, surtout aujourd'hui.

Léa

 


 

Expérience sur les vautours

 

Aujourd’hui, nous avons fait une petite expérience. Nous l’avons faite pour connaître la vitesse de réaction des vautours lorsqu'il y avait un bon repas à l'horizon. Nous avons pris de la viande et nous l’avons mise au fond du jardin. Nous avons attendus 15 secondes et il y en avait déjà plusieurs qui tournaient autour. Puis, un premier s’est posé et plein d’autres sont venus picorer. Ensuite, il y en a un qui est parti avec le reste et les autres l’ont suivi. A la fin, des vingtaines de vautours venus « aux renseignements » tournoyaient dans le ciel. Si vous voulez mieux comprendre les vautours, allez voir dans l’onglet PEDAGOGIE, partie ANIMAUX, papa et Alain (pour les dessins) ont préparé des fiches pour tous les cycles.

Léa

 

 

L'île de Carabane

 

Maëlle, la femme de Pape, nous a parlé d’une île qui s’appelle « Carabane ». Elle nous a dit que là-bas, c’est le paradis et que c’est très beau. Nous nous sommes dit que nous pourrions y rester deux jours. Pour y aller, nous avons du d’abord prendre le TAXI jusqu'à la gare routière, le trajet a duré 10 minutes. Puis, nous avons pris un taxi 7 places parce que le taxi citadin ne peut pas quitter la ville. En 1 heure, notre taxi nous a emmenés jusqu’à Elinkine. A destination, nous avons pris une pirogue pendant une-demi heure. Dans l’eau, on a vu un lamantin. A Carabane, un jeune homme nous a emmenés chez Guy et Christine. Pape et Maël les connaissent. Nous sommes arrivés à 17h30, le soleil se couchait et le spectacle était très joli. Nous sommes entrés dans le campement et Christine nous a montré nos chambres. Après avoir déposé nos valises, nous sommes allés à la plage. Nous avons ramassé plein de racines de palétuviers, les arbres des bolongs. Puis, nous sommes allés manger. Le menu : ENTREE : soupe de poissons avec de la rouille, PLAT : Riz avec du capitaine DESSERT : melon. C’était un vrai délice !!!!!!!!! Le matin, nous nous sommes réveillés à 9 heures. Normalement, nous devions repartir mais nous avions décidé de rester. Nous avons pris notre petit déjeuner, il y avait de la confiture à la banane. Après, nous sommes allés visiter le village. D’abord, nous avons vu l’église. Cette église bretonne a été construite au 19ième siècle. Ensuite, nous sommes passés devant la mosquée. Pour finir, nous avons traversé les 2 cimetières : le Chrétien et le Musulman. Dans le cimetière des Chrétiens, nous avons vu le tombeau de Artistide Protet qui était un soldat d’infanterie de marine, il est mort en 1886. Il avait été tué par une flèche Diola. Il est enterré debout parce qu’il disait : « Même si je suis mort, je vous regarde ! ». Enfin, nous sommes retournés au campement pour aller nager. Le lendemain, nous avons nagé jusqu'à midi puis nous avons mangé. C’était le meilleur plat : petite salade, carpe rouge avec des frites et de la papaye au dessert. Apres avoir mangé, nous sommes partis et normalement, nous devions voir des dauphins mais il n’y en avait malheureusement pas ! Donc, nous sommes allés à Elinkine. Et puis, nous sommes retournés à Ziguinchor en passant par M’lomp pour y visiter un musée diola.

Léa

 

Un serpent dans les toilettes

 

Le mardi 15 novembre, je suis allée aux toilettes chez Francis. Ce sont des toilettes à pédales qui se trouvent au milieu d’un jardin très arboré.

J’allais jeter de l’eau dans la toilette quand maman hurla : «Haaa ! Un serpent ! Léa ! Ferme la porte de la toilette ! » Je regardai si je pouvais sortir mais il était trop proche de la toilette. Donc, je fermai la porte mais il rentra dans la toilette par un trou ! Lorsque maman vit cela, elle cria : « Sors vite de la toilette Léa ! » Je sortis de la toilette en tremblant. Maman appela Francis qui prit un balai et l’utilisa pour frapper le serpent. Puis, il le mit dans le trou de la toilette mais le serpent remonta ! Francis le frappa à nouveau puis le mit sur une branche d’arbre. Cette fois-ci, il était bien mort. Les fourmis le mangèrent en 3 jours, on les appelle les nettoyeuses de la forêt. Yessa, un ami sénégalais, pense que c’était une couleuvre venimeuse.

Léa

 

 
More Articles...
Publicité
Publicité