A la découverte de l'Afrique: voyage en famille Liège - Le Cap - Liège

Ce voyage en Afrique s’effectue en famille : Azel, Simon, Juliette, Léa, maman (Isabelle) et papa (Guy).

 

Famille Lambert preparant le voyage

Il débutera (si les fonds et moyens nécessaires auront pu être réunis) en juillet 2011 pour se terminer au mois d’août de l’année suivante c'est-à-dire une période s’étalant sur 14 mois.

Philosophie du voyage :

  • nous donner l’occasion de découvrir la richesse de la Terre et plus particulièrement celle de l’Afrique qu’il s’agisse des diversités humaines (langues, folklores, cuisine, rythmes de vie, valeurs socio-éducatives, …) ou environnementales (flore et faune, paysages, climats, …),
  • avec nos amis et connaissances, collègues, élèves et entre nos enfants et leurs copains de classe notamment, établir un dialogue continu via Internet permettant de partager nos découvertes et nos questionnements sur la diversité et la complexité de notre planète,
  • grâce à des activités pédagogiques qui seront, pour certaines, préalablement déjà préparées (voir chapitre 4 Concept pédagogique ), permettre aux élèves, enseignants et parents de l’école du Laveu et d’autres écoles de la ville de Liège ou d’autres communes de découvrir les richesses du continent africain.
  • rencontrer des personnes et revoir nos nombreux amis africains et européens que nous avons connus lors de nos voyages et séjours précédents,
  • découvrir et montrer qu’il existe des modes de vie différents du nôtre,
  • découvrir nos enfants,
  • vivre des aventures,
  • prendre du bon temps, s’adapter à un autre rythme.

Le moment choisi pour effectuer ce voyage nous paraît également le plus adéquat par rapport à notre situation familiale. En effet, nos 4 enfants seront toujours à l’école primaire. Juliette et Léa entreront en sixième année, Azel et Simon en deuxième. Par expérience, nous savons qu’à cet âge, les enfants acceptent plus aisément de suivre leurs parents de l’autre côté de la planète. De plus, nous évitons la difficulté d’une interruption scolaire au cours des études secondaires.

Nos formations respectives (Isabelle est infirmière et institutrice maternelle – Guy est instituteur primaire et gradué en informatique pédagogique) nous permettront d’assumer la scolarisation de nos enfants et leur suivi médical dans de bonnes conditions.

Enfin, à l’encontre des médias qui, chaque jour, tentent de nous démontrer le contraire, le continent africain reste très riche sous bien des aspects. Seules la pauvreté matérielle et ses conséquences sont abordées et de façon plutôt voyeuriste.

Nous souhaitons diffuser une image plus positive, sans pour autant occulter les réalités socio-économiques du continent.

 

<
 
Publicité
Publicité