Concept pedagogique

Comme précisé, nos 4 enfants fréquenteront, lors de notre départ, la même école primaire, et ce, dans 3 classes différentes. De plus, Guy est enseignant, dans le cycle 10/12, dans cette même école : école du Laveu de la ville de Liège, qui se caractérise par un enseignement « actif » de type Freinet. Isabelle, en tant que temporaire, assume des interims dans diverses écoles de la ville. Cette situation présente l’avantage, à la condition que mes collègues adhèrent au concept, de mettre en place un « dialogue » entre la famille et un nombre élevé d’élèves de l’école (plus de 100 élèves directement concernés et 420 si l’on se base sur la totalité des fréquentations au Laveu). Avec l’accord des autorités communales, nous proposerons aux enseignants des autres écoles de la ville de participer à la découverte du continent via le site Internet et les activités pédagogiques (mathématiques, sciences, géographie, histoire, français, musique, …) qui y seront gratuitement téléchargeables.

De multiples aspects des socles de compétence du programme d’étude de l’Enseignement fondamental de la Communauté française peuvent être abordés. Chaque enseignant participant au projet sera invité à marquer de sa personnalité les activités à mettre en place dans sa classe. Il pourra, s’il le désire, faire partager ses initiatives pédagogiques en les plaçant sur le site Internet.

D’autre part, de nombreuses activités, « clés en main », leur seront proposées. Celles-ci seront téléchargeables gratuitement sur le site. La plupart s’adressent au cycle 10/12 mais plusieurs sont adaptées de la première maternelle à la sixième primaire lorsque le sujet le permet.

 

En primaire, en classe, une carte murale du continent africain + une carte muette individuelle permettront à la classe et à chaque élève d’y indiquer par le dessin, collage d’images, de photos (prises notamment sur la site Internet), ce qui est découvert: noms des pays, des cours d’eau, du relief, des représentations de l’habitat, des modes vestimentaires, des curiosités architecturales ou naturelles,… Les élèves représenteront au fur et à mesure le trajet déjà parcouru. Cette activité peut s’accompagner de calculs d’échelle, de distances, vitesse horaire (pour les plus grands), … La reconnaissance des pays, de l’habitat, du climat, … fait partie, entre autres, des activités permises au départ de la carte. L’expérience de voyages vécus par des élèves de la classe peut enrichir le débat:

  • De la maternelle à la 6ième : expression orale ou écrite : lors des connexions Internet, les élèves poseront des questions qui auront ou non été préparées précédemment.
  • Des échanges écrits entre nos enfants (témoins de leurs découvertes) et les écoliers belges.

 

 
Publicité
Publicité